BMW X5 Génération 4

BMW X5 Génération 4

Pour la quatrième version de son gros 4X4 sorti en 1999, et vendu à 2,2 millions  d’exemplaires, BMW multiplie les innovations sur ce nouveau X5. En comptant bien garder sa place de leader .

Fini torticolis et contorsions douloureuses du dos en marche arrière pour se dégager d’une rue étroite ! Il suffisait d’y penser. BMW est le premier constructeur à l’avoir fait sur son nouveau X5 : la marche arrière automatique sans tourner la tête et sans les mains sur le volant ! Bluffant. A condition de ne pas avoir roulé auparavant à plus de 36 km/h, le système enregistre les mouvements du volant dans les 50 derniers mètres et les restitue à l’envers dans l’autre sens. De quoi rester perplexe au début quand la camera de recul vous montre le cheminement automatique de ce gros 4X4 qui évite les obstacles et prend même les tournants !

BMW X5 Génération 4
Ecologie oblige, les échappements se font de plus en plus discrets et esthétiques

Un progrès de plus pour les « sous doués  du volant » après le park assist qui vous gare automatiquement la voiture en créneau. Gadget cette assistance à la marche arrière ? Pas tant que ça vu le gabarit imposant de ce nouveau X5 au design plus sculptural et acéré avec sa calandre monumentale. Depuis la première version en 1999, il devient à chaque fois plus volumineux pour atteindre à la 4 ème génération 2 m de large avec 6 cm supplémentaires et 4,92 m de long. Cet allongement de 3,6 cm profite non pas au coffre, qui garde la même capacité (de 650 l à 1810 l avec une option 7 places de 2450 €), mais à l’espace pour les jambes pour des passagers arrières.

BMW X5 Génération 4
Les passagers arrières bénéficient de l’allongement de 3,6 cm du nouveau X5.

En revanche, le passager du milieu est toujours le sacrifié de service avec une assisse étroite beaucoup plus dure et instable. Vous avez dit une 5 places ? Dommage. Car BMW offre par ailleurs un confort remarquable avec sa suspension pneumatique pilotée ou ses barres stabilisatrices actives qui absorbent sans rechigner les chemins les plus cahotiques, et confèrent une tenue de route impeccable à grande vitesse à cette auto de 2,3 tonnes. Et grâce à ses 4 roues directrices en option,  elle vire à plat dans les enchainements de virages les plus diaboliques. Avec une garde au sol standard de 22 cm qui peut se lever ou s’abaisser de 4 cm selon la configuration du terrain ou la vitesse.

BMW X5 Génération 4
Une garde au sol de 22 cm qui peut remonter de 4 cm avec la suspension pneumatique.

Au chapitre des astuces, outre la marche arrière à sensations ou le porte boisson chauffant et réfrigérant, les concepteurs de ce BMW X5 n’ont pas manqué d’ingéniosité comme ce cache bagages électrique qui se replie automatiquement, en suivant un rail, dans le plancher du coffre. Et le X5 devient presque la voiture anti PV excès de vitesse ! En régulateur, et même en limiteur, le « speed limit assist » vous prévient du passage dans une zone à vitesse limitée inférieure, et il suffit d’appuyer sur un bouton pour s’y conformer sans risques. Un prélude à la voiture entièrement autonome de niveau 3 prévue en 2021 où cet enregistrement s’effectuera automatiquement.

BMW X5 Génération 4
Le hayon s’ouvre automatiquement au pied en 2 avec une partie horizontale pour le chargement.

Les radars n’auront plus alors qu’à partir à la ferraille !  L’option « park assist + » à 650 € offre, en supplément  du créneau automatique, deux fonctions : l’affichage « bird view » de la voiture vue par dessus sur l’écran central pour ne rien heurter en manœuvre de stationnement, et la transmission sur votre smartphone du pourtour de la voiture filmé par les « caméras surround » comme si vous y étiez, pour vérifier que tout est normal. Et une autre application BMW permet de partager sa voiture avec quelqu’un d’autre, muni du code d’accès, pour l’ouvrir et la démarrer avec son téléphone sans avoir besoin de la clé.

BMW X5 Génération 4
Une planche de bord toujours plus luxueuse avec 2 écrans digitaux dont le combiné compteurs.

Une fois à bord, le chaleureux univers BMW vous berce avec ses finitions impeccables, ses matériaux doux au toucher  et le design de son « mobilier ». Sa classique planche de bord aux inserts en boiserie ou métal brossé est doté pour la première fois de deux écrans digitaux dont le combiné avec configurations modulables et report du GPS entre les deux compteurs. Le X5 offre bien évidemment toutes les désormais classiques assistances sécurité à la conduite, et l’éventail des connectivités smartphone permettant entre autre la lecture vocale des mails ou la dictée. En hiver, le confort se veut encore plus douillet avec chauffage du volant, de l’accoudoir central et des sièges ventilés l’été.

BMW X5 Génération 4
Une belle console centrale très fournie en commandes.

L’insonorisation impressionnante laisse heureusement passer le feulement onctueux du 6 cylindres diesel qui donne toute sa puissance dans des accélérations sidérantes pour déplacer une telle armoire à glace. Avec une précision au millimètre de la direction et du train avant qui accentue le plaisir de conduite. Aussi bien avec le 3 litres diesel turbo de 265 ch déjà impressionnant que le phénoménal 400 ch dopé par 4 turbos ! Avec des aides électroniques facilitant, au choix, les passages dans la boue, la neige, le sable…

BMW X5 Génération 4
Avec ses 2 m de large et sa calandre monumentale, le nouveau X5 ne passe pas inaperçu.

Et des consommations surprenantes, malgré le tonnage de la voiture et une sollicitation généreuse de l’accélérateur, oscillant entre 10 l pour le 30 D 265 ch et 12,5 pour le 50 D 400 ch. Mais le plus intéressant est à venir mi 2019 avec une version hybride rechargeable essence 6 cylindres de 394 ch donnée pour 80 km d’autonomie en électrique, 2,1 l de consommation, et seulement 49 g/km de CO2 évitant le malus. Reste que le X5 ne déroge pas à la règle de l’habituel « supplément » pour bénéficier de toutes les options, y compris, vive le luxe, le pommeau de vitesse en cristal taillé Swarovski ! Au prix de base se rajoute alors  30 000 euros. Le prix d’une voiture  !

Cylindrée/puissance : 3 litres diesel, 1 turbo 265 ch, 4 turbos 400 ch

Couple maxi : 620 à 760 Nm entre 2000 et 3000 trs/min

0 à 100 km/h : 6,5 sec et 5,2 sec

Vitesse maxi : 230 km/h et 250 km/h

Consommation moyenne réelle : de 10 l et 12,5 l /100

Co2 :  153 g/km et 175 g/km

Malus :  3000 € et 6700 €

Prix : à partir de 72 400 € ou 100 350 €

LES PLUS : confort, silence, finitions luxueuses, puissance, tenue de route, marche arrière mains libres

LES MOINS : prix des options, pas de roue de secours, place arrière du milieu inconfortable