Volvo P 1800 S : une super suédoise en Beaujolais

Volvo P 1800 S : une super suédoise en Beaujolais

Patricia et Jacky Grolet

Chez ces vignerons passionnés de mécaniques et de belles carrosseries, ce coupé Volvo a fait tilt. Une auto venue de beaucoup plus loin que la Suède avant d’atterrir sur les coteaux du vignoble de Villié-Morgon…

« C’est génétique chez nous : avec un père fana de mécanique automobile et un oncle fondu de motos, y a du pistons dans la famille ! » s’amuse Jacky Grolet  qui a hérité de cette double passion. Dans le Beaujolais, à Villié-Morgon, ce vigneron pas comme les autres est connu pour sa collection de motos et sa « Ferrari suédoise » de 1964. Tel était le surnom du superbe coupé Volvo P 1800 S devenu célèbre grâce à la fameuse série TV le Saint. Celle où le détective Simon Templar, alias Roger Moore, en avait fait sa voiture de tous les jours.

Volvo P1800 S : une super suédoise en Beaujolais
Une ligne sublime avec ces curieux ailerons arrières.

Comme Jacky Grolet et son épouse Patricia qui troquent volontiers pour le plaisir leur 4X4 contre leur suédoise quand il fait beau. «Patricia la trouvait jolie, et moi aussi, alors on a craqué en 2004 sur cette Volvo P 1800 S vendue d’occasion à Montpellier. » Une auto pas comme les autres par son parcours depuis sa naissance :  conçue en Suède par Pelle Petterson avec une carrosserie dessinée en Italie par le bureau de design Pietro Frua ! En 1957, Volvo passe un contrat avec l’allemand Karmann, constructeur indépendant spécialisé dans la sous traitance de coupés et de cabriolets pour fabriquer le prototype.

Volvo P1800 S : une super suédoise en Beaujolais
Une 2+2 pas très généreuse à l’arrière.

Mais Volkswagen, très lié à Karmann, va mettre son veto contre ce concurrent qui risque de faire de l’ombre à son coupé Karmann Ghia. Volvo se rabat alors sur Jenssen en signant avec ce constructeur anglais un contrat pour la production de 10 000 P 1800. Mais devant l’accumulation des problèmes de fiabilité dans la fabrication, le suédois stoppe le contrat en 1963 au bout de 6000 voitures, et rapatrie la production chez lui. D’où le changement d’appellation en Volvo P 1800 S, avec un S comme Suède. Le modèle 1964 de Jacky Grolet sort donc de l’usine de Goteborg. Mais avant de se retrouver dans le Beaujolais, il a fait un « petit » crochet par son premier propriétaire..en Afrique du sud !

Volvo P1800 S : une super suédoise en Beaujolais
Calandre sport, pare-chocs buffle et baguette latérale chromée en forme de crosse.

Une conduite à droite qui a fait du chemin comme l’atteste un sticker en afrikaner encore collé sur la lucarne arrière. « Ma Volvo P 1800 S est intéressante aussi car c’est un des derniers exemplaires avec les « pare chocs buffle » recourbés et l’étonnante baguette chromée  en forme de crosse sur le côté», ajoute Jacky Grolet. De 1961 à 1973 la P1800 a été fabriquée à 45 627 exemplaires, d’abord en 1800 cm3  100 ch, puis 115 ch-175 km/h en 1966, à 2 carburateurs SU ou Stromberg. Avant de passer à 2000cm3 en 1969 avec 118 ch-180 km/h, puis de 1969 à 1972 à 120 ch-190 km/h sur la 1800 E avec injection.

Volvo P1800 S : une super suédoise en Beaujolais
Un profil unique en son genre dans l’histoire de l’automobile.

Au final, de 1972 à 1973, l’auto ne sortira que dans une nouvelle élégante version break de chasse, la P 1800 ES de 124 ch, un modèle très recherché aujourd’hui car fabriqué à seulement 8077 exemplaires. Dans sa P1800 4 vitesses+overdrive,  Simon Templar pouvait rouler vite pour courser les malfrats. Mais quand on prend son volant aujourd’hui, les accélérations très progressives ne sont pas foudroyantes (0 à 100 km/h en 9,8 secondes) et la voiture accuse son âge avec une direction pesante et floue qui peut la rendre louvoyante avec du roulis. Autre époque où le niveau technique n’atteignait pas la précision d’aujourd’hui….

Volvo P1800 S : une super suédoise en Beaujolais
Une superbe planche de bord au design sobre très scandinave.

Volvo P1800 S : une super suédoise en Beaujolais

En revanche, pour l’esthétique et les finitions la Volvo P 1800 S est au top. Elle offre une des plus belles planches de bord de l’histoire automobile avec ses deux bandeaux en métal bouchonné, son tableau de bord avec l’affichage vertical de la température d’eau et de l’huile entre les deux gros compteurs en relief avec graduations gravées sur les vitres, et les trois petits cadrans chromés essence, huile, horloge, au centre. Un design scandinave chic et sobre à la fois. Qui se retrouve dans le style extérieur unique en son genre avec cette ligne de toit fuyante vers les étonnants ailerons arrières du coffre. Une suédoise à l’allure folle à l’image de son époque insouciante. Rien à voir avec les suédoises bien sages d’aujourd’hui…

 

LA MÊME MARQUE AUJOURD’HUI

COUPÉ POLESTAR 1, LA VOLVO QUI NE DIT PAS SON NOM

Polestar 1, le coupé volvo qui ne dit pas son nom

Elle ne s’appelle pas Volvo mais en fait partie. Car elle est la marque des modèles électriques qui vont concurrencer l’américain Tesla. Et dans un premier temps, ce Polestar 1 à la ligne qui rappelle en clin d’oeil le coupé Volvo P 1800 S est un hybride de 605 ch propulsé par un 2 litres turbo-compressé boosté sur les roues arrière par 2 moteurs électriques. Une vraie petite bombe au couple de 1000 Nm qui catapulte ce coupé de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et taquine les 250 km/h…lire la suite

OENOTOURISME

LE VIGNOBLE

Eclectique, Jacky Grolet est à la fois vigneron et cuisinier, sa première formation. Mais à son Auberge de Belle-vue au décor très vintage en haut de Villié-Morgon, on ne déjeune que sur réservation privée. « C’est mon assurance anti-grêle qui a permis de nous en sortir malgré les intempéries en 2016-2017. » Et me permet d’avoir un emploi du temps plus souple qu’avec mon ancien restaurant qui était ouvert en permanence. Du coup, il peut à la fois peaufiner son Morgon vinifié et élevé uniquement en cuve béton et non en futs « car l’apport du bois sur le Gamay lui fait perdre au nez et en bouche l’intensité de son fruité par rapport à la minéralité du terroir bien présente.» Et il peut aussi prendre le temps d’assouvir sa passion pour la moto qui l’emmène sur les circuits de course. Sans jamais perdre de vue qu’il reste vigneron. « J’ai lancé une « Cuvée Racer » à l’étiquette représentant une moto de course Norton qui a rencontré un succès fou pour y distribuer mon vin. Elle représente maintenant 1/4 de mes ventes ! » (7,50 €)

Auberge de Belle-vue et gîte Le pot de vin : 04 74 69 10 25

                                                         PROFITEZ EN POUR VISITER

VILLIÉ-MORGON

-LA CÔTE DU PY, montez en haut de ses 358 m jusqu’au croisement du calvaire en pierre d’où on a une superbe vue panoramique sur 5 appellations du Beaujolais

-COL DU TRUGES, dans Villié-Morgon prenez la D18 qui grimpe vers le point de vue grandiose du belvédère de la Terrasse dominant tout le vignoble, et d’où l’on voit le Mont Blanc par beau temps. Si vous poursuivez en redescendant de l’autre côté vers Avenas et Monsols un autre Beaujolais montagneux et boisé se découvre à vous.

-OENOTOURISME EN BENTLEY, le vigneron de Villié-Morgon Gérard Brisson vous fait naviguer au milieu des vignobles, installé confortablement dans son paquebot britannique qui ondule sur la route, inoubliable ! (0474042160)

Gérard Brisson vous emmène sillonner les vignobles dans sa Bentley de 1965.

-MONSOLS, et son prieuré du XIIème où s’arrêtaient les pélerins de Compostelle. Sur la commune se trouve le mont St Rigaud surnommé « le toit du Rhône » qui offre à 1012 m une vue panoramique à 360° à la fois sur le Massif Central et les Alpes

-CHÂTEAU DE CORCELLES, cet impressionnante bâtisse du XVème avec ses tours et ses toitures originales vaut le détour pour son ancien chais, sa belle cour intérieure, ses cuisines aux cheminées monumentales, ses oubliettes et son vin

-BEAUJEU, joli bourg vallonné, à l’origine du nom beaujolais par les seigneurs de Beaujeu qui en ont fait la capitale historique de la région, avec sa splendide maison du Moyen-Age, l’ancien Hotel-Dieu, l’imposante chapelle des princes et l’église romane St Nicolas, une des plus importante de la région. Ne manquez pas le circuit panoramique de 14 km jusqu’en haut de la montagne de Rochefort

La plus vieille maison de Beaujeu (photo Narbouxcréation)

-VILLEFRANCHE SUR SAÔNE, ne manquez pas le « Circuit des trésors cachés » avec ses hôtels particuliers aux cours intérieures Renaissance

-CHATEAU DE PRAVINS A BLACÉ, à 9 km au nord-ouest de Villefranche, ce charmant manoir Renaissance vaut le détour pour son ancien cuvage et ses dégustations

– St IGNY DE VERS, la chapelle de Vers du XIIème est remarquable pour son toit en tuiles vernissées et ses peintures intérieures style 1900. A côté, l’ancien moulin à farine de Vers se visite

-CHATEAU DE COURBEVILLE À CHESSY, ce bel édifice médiéval et Renaissance est dans la même famille depuis 4 générations, et fut fondé en 900 par une lignée de chevaliers

L’apothicairerie de l’Hôtel Dieu à Belleville

-BELLEVILLE, son splendide hôtel Dieu avec une apothicairerie d’anthologie

-FLEURIE et sa chapelle de la Madone

-SALLES-ARBUISSONAS-EN-BEAUJOLAIS, son remarquable prieuré du Xème dans ce vieux village fondé sous l’autorité de l’abbaye de Cluny

-CHIROUBLES ses vins fruités et son sentier panoramique

Le prieuré de Salles-Arbuissonnas (photo Louis Peyron)

-JULIENAS, petit village, mais grand appellation en particulier par les vins du joli château de Julienas dont le propriétaire est un passionné de voitures anciennes et de combi Volkswagen

-VAUX EN BEAUJOLAIS, l’incroyable histoire d’un village où l’installation naguère d’un urinoir  troubla le calme et diviser ses habitants !

– JARNIOUX charmant village avec ses ruelles aux maisons en pierres dorées dominées par l’imposant château Renaissance aux 7 tours

Le village de Jarnioux et son château Renaissance (photo Destination Beaujolais)

– CHATEAU DE MONTMELAS, ancienne propriété des sires de Beaujeu, bâti du Xème au XVIIème, et dans la même famille depuis 1566, c’est le plus ancien château du Beaujolais avec son vignoble et une vue superbe sur la vallée du Rhône et le Mont Blanc. N’est accessible qu’aux clients  Airbnb logés dans une des tours, mais les caves et les vignes se visitent.

-OINGT, figurant parmi les plus beaux villages de France, ce bourg médiéval aux pierres dorées surplombe la vallée de l’Azergues. L’idéal est d’y pénétrer par la porte de Nizy pour s’engager dans les ruelles, entrer dans l’église St Mathieu et poursuivre jusqu’à la tour d’Oingt qui offre un superbe panorama sur les coteaux alentour. Ne manquez pas non loin de là l’étonnant musée automobile monté par la famille de vignerons Guillard.

Le village des « pierres dorées » de Charnay (photo Martial Iteprat Destination Beaujolais)

-SAINTE PAULE, de Oingt, grimpez par la petite route escarpée jusqu’à ce petit village d’où l’on a une vue spectaculaire sur les multiples collines verdoyantes de vignes, de prés et de villages perchés qui donnent l’impression d’être en Toscane. Tentez votre chance, si il n’est pas dans ses vignes centenaires, de frapper à la porte du  truculent Alain Chatout dont le caveau recèle des trésors à tomber par terre !

-CHARNAY, fait partie des plus beaux villages aux maisons en pierres dorées dont l’emblématique château est devenu la mairie. Intéressant aussi dans les parages le château du Sou, de Bagnols et de Rapetour à Theizé avec sa galerie italienne

-TERNAND, cet ancien village fortifié du XIIIème, opposé en contrebas à Oingt, vous fait agréablement remonter le temps avec son chemin de ronde et ses ruelles en pente


Publicité

                                         POUR UNE ÉTAPE UN CHOIX S’IMPOSE

 

Le Château de Pizay est un hôtel 4 étoiles remarquablement conservé et rénové dans les règles de l’art pour correspondre aux critères de l’hôtellerie du XXIeme siècle doté d’une situation exceptionnelle pour tous les amateurs de grands espaces, de bons vins et de découvertes régionales

L’hôtel, Restaurant et Spa sont le lieu rêvé pour vos escales « Gourmandes », « Bien-être » ou « Romantiques ». Après une escapade touristique dans la région, une promenade dans le jardin à la française dessiné par Le Nôtre ou encore un après-midi de soins sur mesure au Spa, vous irez déguster, en fin de journée, avant le dîner servi l’été en extérieur dans la cour d’honneur, un délicieux cocktail dans le salon/Bar, à la fois lieu de détente et d’expositions, un concept «bar lounge et galerie d’artistes» où l’art de recevoir prend toute sa dimension.

Depuis le Moyen Age, les vins fins du Château de Pizay séduisent les amateurs de Beaujolais les plus exigeants. Elevés dans l’aristocratie des crus choisis, ses nobles descendants vinifiés dans le meilleur respect des traditions sont dégustés dans le monde entier.Sur l’emplacement d’une ancienne villa romaine, près de la voie qui reliait Lugdunum à Autun, Gosmard de « PIZEYS », vassal des Sires de Beaujeu, bâtit les premières tours du Château en 1030. C’est à cette date qu’est mentionné pour la première fois le nom de Pizay dans les chartes de l’Abbaye de Cluny. Les descendants de Gosmard de « PIZEYS » lui succédèrent durant neuf siècles.Au quatorzième siècle, ils font bâtir un robuste donjon et au dix-huitième siècle, l’adjonction d’un jardin à la française parfait le charme et la douceur du Domaine.Le domaine viticole de Pizay s’étend aujourd’hui sur 80 ha de vignes implantées dans plusieurs appellations : Beaujolais Rouge, Morgon, Régnié, Beaujolais Blanc et Brouilly.

www.chateau-pizay.com

Hotel/Restaurant : 04.74.66.51.41 / info@chateau-pizay.com

Spa : 04.74.66.69.93 / spa@chateau-pizay.com

Groupes/Séminaire/Mariage : 04.74.66.69.08 / dircom@chateau-pizay.com

Domaine Viticole/Oenothèque : 04.74.66.26.10 / oenothequepizay@orange.fr