Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme

Talonné par ses concurrents BMW X5, Audi Q7 ou Jaguar F-Pace, le Cayenne sorti en 2002, et restylé en 2010, fait un retour en force  avec une troisième génération très sportive et entièrement renouvelée. 

On ne pourra plus dire que le Porsche Cayenne est la Rolls des 4X4. Puisque la marque anglaise s’apprête à sortir aussi le sien. Et pourtant, le mastodonte allemand continue de ne pas faire mentir sa réputation. Luxe, confort et puissance sont plus que jamais réunis à bord de la dernière version du SUV d’Outre Rhin pour cette troisième génération. Sacré chemin parcouru depuis sa première sortie en 2002 qui en a fait le modèle le plus vendu de la marque avec plus de 770 000 exemplaires devant les emblématiques 911, avant d’être concurrencé en interne par son clone en réduction, le Macan. A Cayenne les bagnards cassaient des cailloux. Mais le Cayenne, lui, les survole grâce à sa nouvelle suspension pneumatique pilotée qui absorbe tout en douceur.

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme
New look : ligne affinée avec pavillon plus bas et incliné vers l’arrière, moins de surfaces vitrées.

Bluffant, dans le confort feutré de son luxueux habitacle étonnamment hermétique par ses vitrages feuilletés insonorisé où le feulement de son V6 parvient à peine à se faire entendre. Comme dans une berline de luxe. Mais en plus haut, pour le plaisir de contempler les rubans d’asphalte avalés à grand vitesse par cette sportive qui cache son jeu sous sa carrosserie massive. Et renouvelée sans que l’on s’en rende forcément compte au premier coup d’œil.  Comme on sait le faire chez Porsche où souvent tout change sans que rien ne change en apparence. Pourtant il n’y a plus de diesel sous le capot,  et ce Cayenne newlook  est plus long (+7cm),  plus spacieux, plus bas,  plus léger de 65 kg grâce à la nouvelle structure en aluminium-acier de sa carrosserie, et plus puissant tout en consommant moins.

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme
Seul le compte tours est encore vrai, les autres cadrans sont numériques.

Sans oublier sa version hybride à la puissance cumulée de 465 ch qui lui donne une autonomie de 44 km en tout électrique et une consommation mixte de seulement 3,4 l/100km pour près de 2,3 tonnes à propulser ! Les sorciers de Stuggart se sont encore surpassés. Prenez le Cayenne S. Son V6 biturbo baisse sa cylindrée de 3600 cm3  à 2900 cm3 mais sa puissance augmente de 20 ch à 440 ch avec un couple maxi identique de 550 Nm  disponible dès 1800 trs contre 3500 auparavant,  tout en réduisant de 15 gr ses rejets de CO2 et en passant de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes contre 5,5 précédemment. Grâce à la boite Tiptronic S, qui permet des passages des 8 rapports encore plus rapides. Et avec le pack Sport Chrono, ce temps s’améliore d’une demi-seconde.

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme
L’allongement de 7 cm profite aux passagers arrières. Et la banquette coulisse sur 16 cm.

Autre amélioration très nette à la conduite : la première est plus courte, tandis que la huitième est plus longue. Résultat : le Cayenne est plus puissant au démarrage, et une fois bien lancé, plus confortable et plus économe. Avec le pack Sport Chrono en option comme sur la 911, et son sélecteur au volant, on peut opter pour le mode de conduite Normal, Sport ou ,pour une accélération maxi à l’arrêt, Sport Plus qui bascule tous les systèmes de réglages du châssis sur Performance, positionne éventuellement la suspension pneumatique sur le niveau Bas et ajuste l’angle du becquet de toit du Cayenne Turbo pour garantir un appui maximum de la voiture sur la chaussée.

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme
La capacité du coffre a augmenté de 100 l et peut passer de 700 à 1710 dossiers rabattus.

Le bouton Sport Response au centre du sélecteur de modes offre également au conducteur la possibilité bénéficier pendant 20 secondes d’une poussée encore plus fulgurante en cas de dépassement, comme un avion de chasse en post combustion ! Ajoutez y une tenue de route améliorée par le 4D Chassis Control, les roues arrière directrices, la stabilisation électrique du roulis, les freins hautes performances à 10 pistons à l’avant, 4 à l’arrière, avec revêtement en carbure de tungstène à la durée de vie rallongée de 30%, et une aérodynamique active avec volets à lamelles réglables dans la calandre pour le refroidissement du moteur ou becquet de toit adaptatif et aérofrein sur le Cayenne Turbo V8 de 550 ch, et vous avez tous les ingrédients qui transforment ce tout terrain en voiture de sport.

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme
Un poste de conduite digitalisé sur la console centrale et avec grand écran tactile.

Tout en gardant ses capacités de 4X4 avec une garde au sol de 24 cm et une hauteur de franchissement de gué à 52,5 cm. Au volant, la nouveauté saute aux yeux avec avec le nouveau Porsche Advanced Cockpit où le tableau de bord bascule dans l’affichage digital où la console centrale avec Direct Touch Control, ainsi que le nouvel écran tactile de 12,3 pouces, permettent au conducteur d’activer toutes les fonctions en ne passant plus par une multitude de boutons qui saturaient la planche de bord. Et tous les progrès en matière de connectivité via internet et Apple car play sont évidemment disponibles. Tout comme les innombrables assistances à la conduite qui deviennent aujourd’hui des classiques, et plus seulement sur les les voitures haut de gamme.

Le Porsche Cayenne S au summum de sa forme
L’arrière s’est stylisé avec un bandeau lumineux sur toute la largeur comme sur la Panamera.

Au menu : reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse et régulateur adaptatif, anti franchissement de ligne, freinage d’urgence avec protection piéton et vision nocturne par caméra infra rouge, vision surround à 360 °pour le stationnement, phares led à faisceau variable anti éblouissant. Et, on n’arrête pas le progrès : tout en roulant sur la route vous restez chez vous ! Dans leur Cayenne, les utilisateurs des appareils Smart-Home du fournisseur Nest peuvent savoir à tout moment de ce qui se passe dans leur maison. Le service transmet en ligne les données des détecteurs de fumée connectés et les images des caméras installées. Histoire d’assister à son propre cambriolage en direct ! Et de se gâcher le plaisir de rouler dans cette merveille.

Cylindrée : V6 biturbo 2,9 l

Puissance : 440 ch/

0 à 100 km/h : 5,2 sec, 4,9 sec avec le pack Sport Chrono

Vitesse max : 265 km/h

Coffre : De 770 l à 1770 l

Consommation mixte : 9,4 l/100 km

Co2 : 213 g/km

Malus : 10 500 €

Prix : à partir de 94 464 €

LES PLUS : style affiné, confort, silence, finitions luxueuses,  performances, tenue de route, capacités de franchissement,

LES MOINS :  prix des options, pas d’affichage tête haute, pas de roue de secours, pas de sièges repliables dans le coffre