Une américaine en Bourgogne, la Jeep J 10

Jeep J 10 de 1979

GEVREY-CHAMBERTIN

Domaine Jean Michel Guillon & Fils

Ancien pilote de l’Armée de l’air, devenu vigneron dans une deuxième vie pour réaliser son rêve, Jean-Michel Guillon garde une nostalgie baroudeuse des Jeep, sa marque américaine fétiche.

 

La Jeep libéra la France en 1944. Et devint un mythe qui frappa les esprits. Jean-Michel Guillon ne vous dira pas le contraire, lui qui n’a roulé qu’avec cette marque depuis sa première en 1985, un Wrangler Cherokee.”En tout, j’ai du en avoir une bonne dizaine que je revendais à 30 000 km !” Mais il en garde précieusement deux, en version pick up, qui sont aujourd’hui des collectors, un Cherokee Comanche de 1990, et plus rare encore, un Jeep J10 à benne courte de 1979, carré et massif avec son énorme calandre qui fait respirer un gros V8 de 6,6 l de 235 chevaux au démarrage explosif. “Un grondement de moteur à la sonorité unique, s’enchante -t-il au volant de ce monstre docile qui ne résiste à rien. On n’a plus ce genre de musique puissante aujourd’hui !”

LA JEEP J10, PREMIER 4X4 DE LUXE AVANT LE RANGE ROVER

Au ralenti, on se croirait, non pas à bord d’une Jeep, mais d’un bateau à la force tranquille dont le ralenti régulier donne l’impression d’entendre les glous glous gourmands du moteur avant de se mettre à rugir ! Après la célèbre Ford T, ce J 10 est une des américaines qui a eu la plus longue durée de vie, 26 ans, de 1962 à 1988 ! Ce modèle emblématique fut lancé sous le nom de Gladiator pour remplacer la vieille Willys du débarquement en Normandie par différentes versions à usage civil, à commencer par le cinq portes Wagoneer. Une révolution à l’époque, car 7 ans avant le luxueux Range Rover, la Jeep Wagoneer était le premier 4X4 offrant un confort qui n’existait pas sur les tout terrain spartiates de l’époque comme les Land Rover. Et même dans sa version utilitaire, le pick up J10 était doté d’une direction assistée, d’une transmission automatique, et d’une suspension à l’amortissement moelleux. Unique en son genre, ce tout terrain traversa aussi les vicissitudes des changements de propriétaires, et de noms, entre Willys, Kaiser, AMC, l’American motors company un temps racheté par Renault entre 1979 et 1987, avant d’être repris par Chrysler, lui même absorbé par Fiat en 2009 !

Jeep J 10“Ici à Gevrey-Chambertin, je suis une anomalie”, s’amuse Jean Michel Guillon. Pas seulement par ces Jeep avec lesquelles on le reconnait de loin à l’oreille. Mais parce qu’il est le seul vigneron parti de zéro sans être natif de la contrée. Ce Parisien a d’abord été pilote dans l’armée de l’air à Tahiti et sur la base de Dijon. “Mais je gardais en moi une envie de vivre une autre vie suscitée par mes souvenirs chez mon arrière grand-mère dans le Cher. Avec quelques arpents de vignes, elle faisait son vin, rien que pour elle, et j’étais fasciné par ce passage du raisin à la bouteille.”

COMME AU MOYEN AGE  IL CHAUFFE SES MOUTS AU FEU DE BOIS

Le déclic a lieu en 1980 lorsqu’il rencontre à Dijon la petite fille d’un vieux vigneron de Gevrey qui voulait arrêter. “A l’époque, je n’avais pas une tune. J’ai commencé en lui louant 2 hectares et à apprendre le métier grâce à ses conseils!” D’ailleurs, en son Jeep J 10hommage il a créé la “Cuvée père Galland”. Aujourd’hui, belle reconnaissance des vignerons qui n’aiment jamais trop voir débarquer chez eux un “étranger”, le voila président du syndicat viticole de l’appellation Gevrey –Chambertin. Et le domaine, exploité avec son fils Alexis, fait 14 hectares.”Ouvrée par ouvrée (428 m2), j’ai préféré acheter de la vigne quand je pouvais, (ça serait difficile maintenant avec le prix astronomique du foncier!) plutôt que d’ engloutir ce que je gagnais dans des bâtiments de prestige.” Adepte de la moderne biodynamie sur ce domaine certifié HVE (haute valeur environnementale), il n’en continue pas moins d’appliquer une ancestrale recette de vinification des moines de Citeaux que lui confia un vieux vigneron de Gevrey. “ Je suis le seul à chauffer au feu de bois tous nos moûts au bain-marie. Un truc de fou à raison de 8 stères de bois par 130 litres. Mais c’est un des secrets de la particularité de nos vins.”

WWW.DOMAINEGUILLON.COM

 

RETOUR VERS LE PRESENT

En Jeep Renegade  2.0 Multijet 170

 

JEEP RENEGADE

 

La mode neo retro a du bon, mais aussi ses limites. Prenez la nouvelle Jeep Renegade, la seule Jeep made in Italy depuis que Fiat a racheté Chrysler-Jeep. Une fois à bord, appuyez sur le bouton start engine et là , nostalgie, un crépitement de diesel d’un autre age se fait entendre…(lire la suite)

 

OENOTOURISME

                                                                            MON VIN PREFERE

0911-0696 GUILLON 750ml-Gevrey 1er cru “Les Champonnets” 2014 : un vin puissant qui prendra du temps à s’ouvrir avec de belles promesses comte tenu de sa complexité aromatique au nez, de sa minéralité, de sa verdeur et de son boisé après 36 mois d’élevage en fûts neufs (40 €)

-Gevrey 1er cru “Les Champeaux” 2014 : plus aromatique encore, et plus ouvert, ce vin provient d’un terroir plus ensoleillé et davantage calcaire, d’où une finesse et une souplesse qui en font une bouteille déjà bonne à boire malgré son fort 0911-0696 GUILLON 750mlpotentiel d’évolution. (40 €)

-Gevrey “Vieilles vignes” 2014 : ces ceps de 90 ans

donnent à ce vin une ampleur au nez de fruits rouges à dominante de framboise. Et son élevage sur lie en fûts neufs durant 14 mois procure un léger boisé sur une acidité minérale et une allonge tendue (30 €)

                                                                      PROFITEZ EN POUR VISITER…

 

  • Le Clos Lenoir 1623, sur la D 974, en sortant du domaine Guillon, 300 m sur la droite, une halte gastronomique et champêtre dans un ancien corps de ferme avec terrasse au pied des vignes

 

Châteu de Gevrey-Chambertin
Château de Gevrey-Chambertin
  • Le château de Gevrey-Chambertin et ses tours carrées forteresses bâties au X ème siècle
  • Nuit St Georges, la capitale de la Côte à laquelle elle a donné son nom, son église romane St Symphorien et sa rare cage d’escalier tournant du XVI ème dans un étonnnant cylindre ajouré en bois, le beffroi de l’Hotel de ville et l’hopital St Laurent du XVII ème
  •  La verdoyante route panoramique entre Nuit-St Georges, Bruant, plongeant ensuite sur Bouilland et ses cirques rocheux aux collines boisées
  • DIJON, le Palais des ducs de Bourgogne et ses tours de Bar et de Philippe-le-Bon d’où on découvre une belle vue sur la ville jusqu’aux premiers contreforts du Jura, les vieilles rues et la place François Rude aux maisons à
Les vieux quartiers de Dijon
Les vieux quartiers de Dijon (Alain Doire)

pans de bois du XV ème, le musée du folklore bourguignon avec ses scènes reconstituées dans le cloître du monastère des Bernardines, l’Hotel de Vogüé du XVII ème et son toit en tuiles vernissées, le musée Amora créé par le principal fabricant de moutarde de Dijon

  • Le fameux château du Clos de Vougeot, son grand cellier du XII ème où ont lieu les cérémonies de la Confrérie du Tastevin, ses quatre énormes pressoirs du moyen age, le dortoir des moines et sa spectaculaire charpente
Grand'salle de l'hôtel-Dieu à Beaune
Grand’salle de l’hôtel-Dieu à Beaune
  • BEAUNE, ses vieilles halles médiévales où ont lieu chaque année les fameuses ventes aux enchères à la bougie des vins des Hospices de Beaune, son Hôtel Dieu, fondé en 1443, merveille de l’art burgondo-flamand et sa grande salle des malades de 72 m de long avec l’enfilade des lits à colonne et la magnifique voute de bois en carène de navire renversée , le musée du vin de Bourgogne dans l’ancien Hôtel XV ème des ducs de Bourgogne

    L'escadrille d'avions de chasse du château de Savigny -lès- Beaune (Joly)
    L’escadrille d’avions de chasse du château de Savigny -lès- Beaune (Joly)
  • Le chateau de Savigny lès Beaune avec sa collection d’Abarth de course, de voitures de pompiers, de motos, et ses 90 avions de chasse dans le parc transformé en base aérienne
  •  Le vieux bourg fortifié de Chateauneuf avec ses rues étroites du XIV ème, ses places, ses remparts, et son chateau surplombant les vallées alentours qui commandait la route entre Dijon et Autun et le canal de Bourgogne qui passe au pied

                                                                                                                                                                          Publicité

POUR UNE HALTE UN CHOIX S’IMPOSE

image001 - copie

              MEMBRE DES RELAIS & CHATEAUX

L’Hostellerie de Levernois*****, c’est avant tout un cadre bucolique dans un site préservé, au coeur de la Bourgogne riche d’Histoire, de Culture et du prestigieux Vignoble Bourguignon tout proche : Gevrey Chambertin, Vosne Romanée, Pommard, Meursault, Puligny-Montrachet…
Sérénité et art de vivre en Bourgogne sont les maîtres mots de cette charmante maison en osmose avec la nature où vous vivrez des moments d’exception : appréciez le confort de nos 26 chambres lumineuses, éveillez vos papilles avec la cuisine gourmande de notre chef étoilé, perfectionnez vos connaissances autour d’une sélection de vins dans notre caveau avec notre sommelier, déjeunez au bord de la Bouzaize petite rivière qui serpente dans les cinq hectares de parc, ou tout simplement partez à la rencontre de notre jardinier dans notre potager Bio.
A partir de 150 € (selon la saison)
Hostellerie de Levernois Rue du Golf – 21200 LEVERNOIS Tél. : +33 3 80 24 73 58 Mail : levernois@relaischateaux.com Site Internet : www.levernois.com www.facebook.com/hostellerie.levernois/ www.instagram.com/hostellerie_de_levernois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *